Le transport international

Le transport international

Dans un souci de compétitivité, à la fois sur le plan commercial et logistique, les entreprises sont amenées à choisir des solutions transport appropriés.

Les principales solutions transport

Une solution transport combine un mode de transport avec un type de contrat (ou modalité d’expéditions).

1. Les principaux modes de transport

Il s’agit du transport maritime, fluvial, aérien, ferroviaire, routier et postal. S’y ajoute le transport multimodal, qui est une combinaison de différents modes. Ce mode de transport est spécifique dans la mesure ou les marchandises ne subissent pas de rupture de charge.

Exemple :

  • Les marchandises conteneurisées en transport maritime.
  • Le transroulage (Roll on – Roll off) : technique qui consiste à faire embarquer des camions sur des navires rouliers qui les amèneront à un port à partir duquel ils pourront reprendre la route.

La marchandise ne change pas de moyen de transport : c’est le conteneur ou le camion qui la transporte. À l’international, les différents modes de transport sont très souvent utilisés successivement, car, hormis la route, aucun ne permet d’acheminer directement la marchandise des locaux du vendeur dans ceux de l’acheteur.

2. Les types de contrats

Selon les cas et pour un même mode de transport, on peut envisager différentes modalités d’expédition. Ainsi, le chargeur (l’expéditeur de la marchandise), s’il dispose du matériel nécessaire, a la possibilité d’effectuer lui-même le transport. Ou bien il peut affréter un moyen de transport, le louer, pour un laps de temps ou pour un trajet déterminé (affrètement au voyage ou au temps). Une autre solution consiste à recourir au groupage : le chargeur remet la marchandise à un intermédiaire, le groupeur. Ce dernier réunit les marchandises de différents chargeurs pour une même destination et confie le lot constitué à un transporteur (le groupage est répandu en routier et en maritime). Enfin, l’expédition dite « exclusive » suppose que le chargeur et le transporteur négocient le contrat de transport, soit pour un chargement complet (camion, wagon ou conteneur), soit pour quelques colis.

Exemple : un exportateur organise l’expédition, de la France vers l’Égypte, d’un climatiseur destiné à équiper un complexe hôtelier. Deux solutions maritimes s’offrent à lui : l’expédition exclusive en conteneur complet ou l’expédition en conteneur de groupage.

Le choix d’une solution transport

1. L’identification des solutions envisageables

Pour dresser l’inventaire des solutions possibles, il s’avère indispensable
d’apporter des éléments de réponse aux questions suivantes :

  • Quels sont les lieux de départ ? De destination ? Les contraintes techniques (eu égard aux marchandises, aux équipements de manutention requis…) ?
  • Quelles sont les quantités à transporter ? L’expédition est-elle ponctuelle ? S’agit-il d’envoyer une quantité de manière échelonnée sur une période définie ?
  • Quels modes de transport sont compatibles avec la nature et la valeur des marchandises (marchandises pondéreuses en vrac de faible valeur, à forte valeur ajoutée, dangereuses, fragiles), leur emballage (palettisées ou non) ?
  • Quelles sont les impératifs commerciaux en matière de délais, par exemple ?

2. Un choix critérié

Trois critères majeurs déterminants le choix de la solution transport optimale : les coûts, les délais et la sécurité.

a) Les coûts

Appréciés globalement, ils intègrent l’emballage, le coût des transports, des manutentions, les frais de stockage, les honoraires des intermédiaires. Afin d’effectuer des comparaisons pertinentes, on exprimera ce coût global en pourcentage de la valeur départ ou au kg de marchandise.

b) Les délais

Ils sont estimés globalement et incluent le délai de transport principal, le délai des pré- et post-acheminements, le délai de rupture de charge.

c) La sécurité

Il s’agit de la sécurité des marchandises (risques d’avarie, de vol) et des délais (retards possibles).

L’emballage

La principale fonction de l’emballage consiste à protéger la marchandise à tous les stades de la supply-chain : transport et stockage.

1. Critères de choix d’un emballage

Il convient d’adapter l’emballage au produit (poids, volume, fragilité…), au mode de transport et à l’environnement (manutention, climat, durée de stockage, réglementation locale…).

2. Les solutions emballage

Il est possible de transporter en l’état les marchandises emballées en cartons, fûts et caisses. Dans ce cas, le transporteur procédera à leur préparation (ex. : palettisation en aérien). La mise sur palettes et ou la conteneurisation représente une autre alternative. À noter que l’emballage fera l’objet d’un marquage : marques de destinataire, de port ou d’aéroport qui indiquent la destination et les points de rupture de charge.

Laisser un commentaire